AccueilA la UneLe Président Diomaye va au Mali, notre premier fournisseur de moutons de...

Le Président Diomaye va au Mali, notre premier fournisseur de moutons de Tabaski, et au Burkina Faso, pour réchauffer les relations

Publié le

Tract –C’est la suite de la longue tournée régionale entamée par le président du Sénégal depuis qu’il a été élu : Bassirou Diomaye Faye est jeudi 30 mai à Bamako au Mali et Ouagadougou au Burkina Faso, soit son premier déplacement dans les pays de l’Alliance des États du Sahel. Après la Mauritanie, la Gambie, la Côte d’Ivoire et d’autres, le président Sénégalais poursuit son programme, promettant d’œuvrer au retour des pays de l’AES dans le giron de l’organisation sous régionale de la Cédéao.

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye s’est rendu dans de très nombreux pays de l’Afrique de l’Ouest, promettant notamment de rapprocher le Mali, le Burkina Faso et le Niger de la Cédéao une nouvelle fois.
Le Mali est un peu le voisin manquant que le président du Sénégal n’a pas encore rencontré. Au total, 419 km de frontière commune et une relation commerciale très forte : 90 % des importations maliennes, par exemple, arrivent par le port de Dakar.
Bamako est aussi le premier fournisseur de moutons du pays. À deux semaines de la Tabaski, la grande fête musulmane, les dispositions pour faciliter l’arrivée des moutons maliens feront partie des discussions. Tout comme un état des lieux de l’avancement de la ligne de chemin de fer entre Dakar et Bamako, selon une source à la présidence.
Il y a bien sûr aussi les enjeux sécuritaires. Le retrait du Mali de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), porte-flambeau des pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), « plombe la coopération sécuritaire », analyse un fin connaisseur de la région. Bassirou Diomaye Faye va donc sans surprise plaider pour un retour du Mali et du Burkina Faso au sein de la Cédéao. Ouagadougou est la deuxième escale de sa visite aujourd’hui.
« Nous voulons œuvrer à ce que le Burkina Faso puisse recouvrer 100% de son territoire national, et revenir dans la Cédéao », confirme une source à la présidence. En revanche, il ne devrait pas y avoir d’appel à organiser des élections bientôt : « C’est une affaire intérieure, affirme cette même source. Nous ne venons pas pour donner des leçons. » indique-t-il à Rfi.

Derniers articles

PRÉSIDENTIELLE AU RWANDA : Paul Kagame obtient 99,15% des voix, selon des résultats partiels

Tract-Selon ces résultats lus à la télévision nationale par la présidente de la commission...

ÉQUIPE NATIONALE : ‘Le contrat d’Aliou Cissé va être prolongé pour un an et demi’ (Me Augustin Senghor)

Tract-Invité de l'émission Galaxie Sport sur la RTS1, Me Augustin Senghor, président de la...

PLAINTE DE ME OUSSEYNOU FALL : Bah Diakhaté encore placé en garde à vue !

Tract-Condamné le 3 juin dernier, à trois mois de prison ferme pour diffusion de...

OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME : Le pré-rapport remis à Sonko

Tract-Le Premier ministre Ousmane Sonko a reçu lundi 15 juillet le pré-rapport de la...

Plus d'articles